dimanche, août 27, 2006

Reims, quartier Zola, 30 juillet 2006


Il ya des photos qu'on apprécie diiféremment selon la manière dont elles ont été prises. Un exemple ? Doisneau avec son fameux baiser. Lorsqu'on a su qu'elle était posée, avec des personnages choisi pour ça, j'ai été déçu. Je ne pouvais plus voir cette image comme la manifestation d'exubérance et de vitalité dans le Paris de la Libération...
Alors quoi ? S'agit-il ici d'une chaussure abandonnée sur la pavé, près d'un square jonché au petit matin de canettes vides ; ou bien ai-je retiré ma chaussure pour la disposer artistiquement sur le trottoir avant d'en faire la photo que vous voyez ?

Aucun commentaire: