mardi, novembre 27, 2007

Reims, le 25 novembre 2007




Voilà un image un peu embrouillée, et qui pourtant met en évidence quelque chose d’intéressant : la différence entre image et reflet.

Une partie de ce qu’on voit dans l’écran est une image numérique affichée par l’ordinateur.

L’autre partie est un reflet du clavier et du manipulateur, comme si l’écran était devenu un miroir.

Voici le décryptage :

On voit que la partie la plus foncée est un reflet, la partie la plus claire étant l’image vidéo - avec le fantôme en profile, petite curiosité liée au mauvais fonctionnement du réseau.

On confond ainsi deux formes très différentes d’images, l’une qui ne suppose pas la présence actuelle du modèle - l’image proprement dite - l’autre qui n’existerait pas sans lui - le reflet -

lundi, octobre 22, 2007

Marathon de Reims, le 21 octobre 2007


Dire que les images sont douées de la parole, voilà qui ne fait pas de doute quand on voit l'enchaînement de ces deux images. Si les messieurs aiment à courir après les filles ils n'aiment visiblement pas être dépassés par elles.

mardi, septembre 04, 2007

Montpellier, août 2007

Illusion photographique 1er exemple
Cliché J.P. Hamel
Illusion photographique : 2ème exempleCliché J.P. Hamel
Deux photos pour le prix d'une : vous êtes vernis !
Ces deux images ont pour but de montrer que l'illusion qui consiste à prendre l'image pour la réalité est accentuée par le mélange des deux dans la même photo.
Application:
- Dans le 1er exemple, la colonne réelle au 1er plan donne à croire que les autres colonnes sont également "réelles" et non des reflets dans un miroir. Il faut y regarder à deux fois pour voir la ligne de démarcation entre les deux.
- Dans le 2ème exemple, c'est plus difficile encore : la maison avec ses trompe l'oeil au second plan se trouve confondue avec les "vrais gens" qui passent devant : où finit la réalité, où commence la fiction ?

Carrière d'ocre du Roussillon (Vaucluse), Août 2007

Cliché J.P. Hamel
Tiens, en voilà deux qui s'aiment ! Comme c'est mignon... mais pas de quoi en faire un blog...
Pourtant, si j'ai choisi de mettre en ligne cette photo, c'est qu'elle sollicite notre curiosité. Car des arbres à double troncs, on en a tous vu. Et on a vu que par une force inexorable ces deux troncs tendent à s'écarter l'un de l'autre, afin que leurs branches puissent s'épanouir à l'aise dans l'air et la lumière.
Alors qu'est-c e qui a fait qu'ici ils s'étreignent l'un l'autre, au risque de limiter l'espace vital de leur branchage?

dimanche, juin 03, 2007

Reims, Place du Théâtre, le 1er juin 2007

Transformer une photo en image de B.D., c’est pas bien difficile. Le tout c’est d’avoir le bon programme (logiciel libre ici).

Par contre, plus intéressant est d’observer ce qui se passe alors.

Voici une photo « plate », entendez qu’il ne s’y passe rien que de très ordinaire : une place de centre ville, une activité normale ; bref, c’est le quotidien dans ce qu’il a de plus banal.

Voyez maintenant, une fois la transformation effectuée : une « distanciation » (merci Brecht !) s’effectue, et qu’importe qu’elle soit mécaniquement obtenue : elle existe. Du coup l’image s’anime. Le minibus « trëma », qui transporte-t-il ? Où va-t-il ? D’où vient-il ? Nous avons tous des réponses disponibles dans notre imagination : les voilà prêtes à s’exprimer. Et l’homme au premier plan ? Qu’est-ce qu’il fait là ? Qu’est-ce qu’il a dans son sac sur l’épaule ?...

samedi, mai 05, 2007

La rèderie d'Amiens, le 27 avril 2007

Cette photo illustre la possibilité de faire deux images avec une seule. Le cadre en délimite une; la photo totale en constitue une autre. C'est aussi l'occasion d'une réflexion sur les rapports entre l'art (dans le cadre) et la réalité (hors cadre, sachant que celui-ci en fait partie aussi)
En plus on peut y voir un clin d'oeil aux adeptes de l'écran transparents, qui font de leur écran d'ordinateur quelque chose qui montre ce qu'il y a derrière au lieu de le cacher. Voir par exemple ceci.

dimanche, avril 22, 2007

Sens, le 21 avril 2007

Et voici une photo d'un romantisme échevelé... La mélancolie de ce pauvre cygne noir, penché sur la plume blanche seul souvenir laissé par l'infidèle qui s'est envolée... Les frivolités de la Pomponnette, à côté, c'est du pipi de chat.

mardi, février 20, 2007

Sens, 18 février 2007

Encore une photo légendée, mais ça évite de se fatiquer à chercher un sens qui n'est pas évident... du moins c'est ce que je crois : les deux personnages qui s'encadrent dans la glace ne sont pas au premier coup d'oeil de vénérables vieillards (quoi que...)