mardi, septembre 04, 2007

Carrière d'ocre du Roussillon (Vaucluse), Août 2007

Cliché J.P. Hamel
Tiens, en voilà deux qui s'aiment ! Comme c'est mignon... mais pas de quoi en faire un blog...
Pourtant, si j'ai choisi de mettre en ligne cette photo, c'est qu'elle sollicite notre curiosité. Car des arbres à double troncs, on en a tous vu. Et on a vu que par une force inexorable ces deux troncs tendent à s'écarter l'un de l'autre, afin que leurs branches puissent s'épanouir à l'aise dans l'air et la lumière.
Alors qu'est-c e qui a fait qu'ici ils s'étreignent l'un l'autre, au risque de limiter l'espace vital de leur branchage?

2 commentaires:

Jean-Marie Barre a dit…

Votre photo est d'autant plus singulière, qu'elle évoque des jambes
qui se croisent. Et par conséquent, contrairement à vous, je n'y vois qu'une belle plante.

Jean-Pierre Hamel a dit…

Pourquoi pas ? Je suis sans doute influencé par l'impression que la réalité a produit sur moi au moment où j'ai fait la photo